fallingdown

"The world is falling down,
Hold my hand..."

Baby, le monde s'écroule.

Dominos économique :
Amérique du nord,
puis Asie,
puis Europe,
puis les autres.

S'il y en a d'autres..

Les businessmen ne se jettent plus par les fenêtres,
ils sont équipés de parachutes,
dorés sur tranche.
C'est plus joli.

Mais nous on n'en a pas.
Dommage.

"The world is falling down,
Hold my hand..."

On va s'en prendre plein la tête.
Se faire bouffer tout cru.
Je sens que ça va barder.
C'est moi qui te le dit.

Purge du système,
rachats,
pertes et profits,
bonnes affaires à tous les étages...

Phrases rassurantes, lénifiantes.
Tout va bien.
On maîtrise.
On les aura.
Pas de dangers.
C'est pas pour nous.

Ou si, un peu quand même...

Quand même serrer la vis aux dépenses sociales.
On peut pas se le permettre.
On sait jamais.
On n'est jamais trop prudent.
L'occasion est trop bonne.

Austérité.

Fini de rire.

"The world is falling down,
Hold my hand..."


Alors on fait quoi?

On porte Besancenot en triomphe?
Et Laguiller?
Et M.G. Buffet?
On compte sur Ségolène et les garçons?

On monte des barricades?
On sort les armes planqués sous les matelas,
en attente de la Lutte Finale, enfin à nos portes?
On promène des têtes au bout de pics?
On prend le pouvoir?

Cette blague!

"The world is falling down,
Hold my hand..."

Marx : le Capital s'effondre sous le poids de ses propres contradictions.
Madame Michu : la "plus grave crise financière depuis 1929".
Parisot : le "11 Septembre de la finance".
C'est pas rien.

Les States virent cocos.
Pas trop tôt.

Bush par terre au milieu d'un champs de ruine-monde.

Pour 700 milliards, t'as plus rien.

Tant pis pour les malades du sida.
Tant pis pour les crève-la-faim.
Tant pis pour ceux qu'on pas de flotte potable à porté de main.
Tant pis pour l'éducation,
la culture,
la paix,
l'environnement,
toutes ces conneries..

"The world is falling down,
Hold my hand..."

On fait quoi baby?
Modern times, hard times.
Restons groupés.
Serrons les coudes.
Take it easy.
Respire.
Haut les coeurs.
Gardons courage.

Prends ma main...


Découvrez Abbey Lincoln!