ellery_eskelin

Hier c'était la Miroiterie.
À présent c'est les Instants Chavirés.

C'est quoi, les Instants Chavirés, me direz-vous.

C'est une salle de spectacle et de concert implanté depuis 1991 à Montreuil,
dans le célèbre 9-3,

un de ces lieux qui s'obstine à programmer de la musique improvisée pointue et exigente,
du jazz mais pas seulement,
pas de la musique facile-facile,
pas de la musique de consommation courante,
pas de la musique pour mass-média,
pas de la musique de top-50.

Autrement dit de la musique qui ne draine pas les foules,
et qui a besoin du soutien des pouvoirs publiques.

J'y ai assisté à un ébouriffant concert - c'était en 1999, je crois -
de Ellery Eskellin (saxophone ténor)
+ Jim Black (batterie, percussions)
+ Andrea Parkins (accordéon, claviers),
- voir la photo ci-dessus -.

Je me souviens d'une extraordinaire reprise du "India" de John Coltrane.
C'était quelque chose comme une tornade,
un cyclone, un typhon de mousson,
s'abattant sur mes oreilles assoiffées.
Un moment inoubliable.

Le second concert auquel je me sois rendu aux Instants Chavirés,
auquel un ami m'avait proposé de l'accompagner,
c'était un groupe de trois types dont j'ai oublié le nom,
soit-disant un groupe culte de l'avant garde anglaise des 60's,
trois type, donc, penché sur leurs guitares posées sur des tables,
et qui, avec un insondable esprit de sérieux et une imperturbable concentration,
dirigeaient des ventilateurs sur des cordes de guitares,
trifouillaient les cordes avec des ressorts, des bidules...
ça crachotait, ça sifflait, ça larsennait...
Personne ne riait.
Dommage, c'était très drôle.

logo_Instants_Chavir_s_2009_grand

Or Les Instants Chavirés sont en péril.
Pourquoi?
Toujours pareil,
à cause d'une réduction drastique des subventions du département de la Seine Saint-Denis et de la municipalité de Montreuil,
obligeant les Instants Chavirés à annuler toute leur saison 2009-2010.
Rien de moins. 
On lira tout le détail de l'affaire sur leur site.

Moi qui croyait que Montreuil et le département de Seine-Saint Denis était de gauche,
et que la gauche soutenait la culture...

Que peut-on faire?
Signer la pétition de soutien aux Instant Chavirés, ici.
se tenir au courant de la suite des évènements pour que vivent les Instants Chavirés,
et méditer la phrase du célèbre artiste contemporain Claude Lévêque :
"Il faut mettre l'art là où il est indispensable, c'est à dire partout".